Posted in Aesthetics

L'art : De Platon à Deleuze

By Cyril Morana, Eric Oudin, André Comte-Sponville

Los angeles assortment " Petite philosophie des grandes idées " retrace, à travers l. a. présentation d'une dizaine de penseurs majeurs, le destin d'un concept-clé. Ainsi, ce livre raconte l'histoire de l'idée de l'art, de l'Antiquité à nos jours ; chaque chapitre est consacré à l. a. pensée d'un philosophe dont l'auteur dégage les lignes de strength. Illustré de citations de référence et d'exemples d'oeuvres d'art, ce advisor constitue une approche vivante et efficace de l'histoire de los angeles pensée philosophique.

Retail caliber: Vector w/TOC.

Show description

Quick preview of L'art : De Platon à Deleuze PDF

Similar Aesthetics books

Shapes: Nature's Patterns: A Tapestry in Three Parts

Styles are in all places in nature - within the ranks of clouds within the sky, the stripes of an angelfish, the association of petals in vegetation. the place does this order and regularity come from? It creates itself. The styles we see come from self-organization. even if residing or non-living, scientists have discovered that there's a pattern-forming tendency inherent within the simple constitution and approaches of nature, in order that from a number of basic issues, and the repetition of easy ideas, never-ending attractive adaptations can come up.

The Picture in Question: Mark Tansey and the Ends of Representation

A wealthy exploration of the probabilities of illustration after Modernism, Mark Taylor's new learn charts the common sense and continuity of Mark Tansey's portray through contemplating the philosophical rules at the back of Tansey's artwork. Taylor examines how Tansey makes use of structuralist and poststructuralist idea in addition to disaster, chaos, and complexity conception to create work that please the attention whereas frightening the brain.

Adorno and Art: Aesthetic Theory Contra Critical Theory

A complete, severe and available account of Theodor W. Adorno's materialist-dialectical aesthetic conception of artwork from a modern standpoint, this quantity indicates how Adorno's severe concept is awash with photographs crystallising suggestions to this type of measure that it has each cause to be defined as aesthetic.

The Cinema of Takeshi Kitano: Flowering Blood (Directors' Cuts)

The Cinema of Takeshi Kitano: Flowering Blood is a close aesthetic, Deleuzian, and phenomenological exploration of Japan's best currently-working movie director, performer, and famous person. the amount uniquely explores Kitano's oeuvre during the tropes of stillness and circulation, turning into animal, depression and loss, depth, schizophrenia, and radical alterity; and during the classy temperatures of colour, gentle, digicam move, functionality and concrete and oceanic house.

Extra resources for L'art : De Platon à Deleuze

Show sample text content

Au contraire, los angeles beauté d’un édifice think le thought d’une fin qui détermine ce que doit être l’édifice pour être beau, c’est-à-dire un notion de sa perfection. On ne juge pas de l. a. beauté d’un palais comme on juge de los angeles beauté d’une église ou d’un cénotaphe : los angeles beauté d’un palais est inséparable du fait qu’il est l. a. demeure d’un roi, celle d’un temple ou d’une église l. a. maison de Dieu et celle d’un cénotaphe le lieu de commémoration d’un mort. Le jugement de goût ne peut alors être pur puisque son résultat est conditionné par une appréciation de nature rationnelle sur l. a. fin de l’objet : ainsi une église surchargée d’ornements, quand bien même ils seraient par eux-mêmes plaisants, ne saurait être jugée belle. Nous ne saurions, en effet, juger de sa beauté en faisant abstraction de sa vacation spot (elle est le lieu où les fidèles se rassemblent pour prier Dieu) comme nous faisons abstraction de los angeles fonction botanique des fleurs quand nous jugeons de leur beauté. ninety three. Ibid. , §15. ninety four. Ibid. , §16 ninety six 6- Kant ou los angeles beauté impure de l’art Une contrast complexe L’exemple de l’architecture qui est un artwork par nature fonctionnel (même quand il ne fait pas du fonctionnalisme un sort) paraît particulièrement heureux. Mais, n’en va-t-il pas de même de tout art ? Quand un homme crée une œuvre d’art, n’a-t-il pas idée de ce que doit être l’œuvre pour être parfaite ? Une beauté créée peut-elle ne pas être adhérente ? Et si l’œuvre est faite pour plaire, ceci n’implique-t-il pas un suggestion de ce que doit être los angeles selected pour produire cet effet ? Pour le dire autrement, ne faut-il pas identifier beauté naturelle et beauté libre d’une half, beauté artistique et beauté adhérente d’autre half ? En fait, il n’en est rien. Il y a des beautés naturelles qui sont adhérentes et des beautés artistiques qui sont libres. los angeles beauté d’un homme ou d’un cheval, celle d’une femme ou d’un enfant, sont des beautés naturelles adhérentes. Quand nous en jugeons, c’est toujours sous los angeles situation du proposal d’une fin interne qui détermine ce que doit être l. a. selected pour être belle. Ainsi ne disons-nous pas d’un enfant ridé, d’un cheval anémique, d’une femme filiforme ou d’un homme ventripotent, qu’ils sont beaux. los angeles perfection n’est ici rien d’autre que l. a. conformité à un kind idéal dont l. a. nature donne parfois un exemple dans lequel nous n’hésitons pas à reconnaître une création parfaite. S’il y a des beautés naturelles qui sont adhérentes, il y a aussi des beautés artistiques qui sont libres : « C’est ainsi que les dessins à los angeles grecque, les rinceaux pour les encadrements ou sur des papiers peints, and so forth. , ne signifient rien en eux-mêmes ; ils ne représentent rien, aucun objet sous un inspiration déterminé, ce sont des beautés libres95. » à quoi Kant ajoute l’improvisation et los angeles musique sans texte. De ceci, on peut déduire que l. a. peinture figurative et l. a. musique vocale ne peuvent proposer que des beautés adhérentes : nous avons une idée de ce que doit être une nature morte, un portrait, ninety five. Ibid. ninety seven L’Art un nu, une marine, une évocation historique, mythologique ou religieuse, et aussi un oratorio, un opéra-bouffe, une opérette, un drame musical, un requiem, and so on.

Download PDF sample

Rated 4.13 of 5 – based on 45 votes