Posted in Ancient Greece

Je m'appelle Aspasie

By Senninger Franck

Aspasie est l’unique femme dont l’antiquité ait gardé le nom en mémoire. Née cinq siècles avant notre ère, elle a connu les plus grands hommes politiques, les plus grands artistes et les plus grands penseurs de son temps, tels que Périclès, le sculpteur Phidias ou encore le célèbre philosophe Socrate.

Cependant, derrière cette période, qui voit naître les premiers pas de los angeles démocratie, se profilent une intransigeance religieuse des plus extrême ainsi qu’une misogynie redoutable.

Afin de déjouer tous ces pièges, Aspasie fera preuve d’un braveness insolent en se liant avec ceux qui comptent le plus à Athènes. Ses ennemis tenteront alors de l’atteindre à travers les siens. Peu à peu, l’étau se resserrera sur elle...

Au cœur des fondements du monde occidental, Franck Senninger nous entraîne, à travers l’histoire palpitante d’Aspasie, dans un véritable hymne à l. a. liberté de pensée et à l. a. gloire des femmes.

Prix de l’Orvanne littéraire 2015

Show description

Preview of Je m'appelle Aspasie PDF

Best Ancient Greece books

The Three Theban Plays: Antigone; Oedipus the King; Oedipus at Colonus

The heroic Greek dramas that experience moved theatergoers and readers because the 5th century B. C. Towering over the remainder of Greek tragedy, the 3 performs that inform the tale of the fated Theban royal family—Antigone, Oedipus the King and Oedipus at Colonus—are one of the such a lot enduring and undying dramas ever written.

The Greek Alexander Romance (Penguin Classics)

On the grounds that his demise within the 3rd century BC, every one age has woven its personal legends round the determine of Alexander the good. If the Hebrew culture observed him as a preacher and prophet, to the Persians he was once alternately a real king and an arch-Satan, whereas in glossy Greece he's respected extra as a smart guy than as a conqueror.

The Great Sophists in Periclean Athens

The arriving of the Sophists in Athens in the midst of the 5th century B. C. used to be a huge highbrow occasion, for they introduced with them a brand new approach to instructing based on rhetoric and impressive doctrines which broke clear of culture. during this publication de Romilly investigates the explanations for the preliminary good fortune of the Sophists and the response opposed to them, within the context of the tradition and civilization of classical Athens.

Selected Dialogues of Plato: The Benjamin Jowett Translation (Modern Library Classics)

Benjamin Jowett's translations of Plato have lengthy been classics of their personal correct. during this quantity, Professor Hayden Pelliccia has revised Jowett's renderings of 5 key dialogues, giving us a latest Plato devoted to either Jowett's most sensible beneficial properties and Plato's personal masterly sort. collected listed below are a lot of Plato's liveliest and richest texts.

Additional resources for Je m'appelle Aspasie

Show sample text content

Videmment, il ne pouvait en être autrement, dis-je en me remémorant los angeles vierge aux bras blancs qui séduisit Ulysse et épousa son fils. — Nausicaa était l. a. fille d’un citoyen athénien, explique Épaphrodite. Son père est mort, elle vit seule avec sa mère qui vend des tissus au marché. — remark se fait-il qu’une jeune fille aussi belle que toi ne soit pas mariée ? demandé-je à l’intéressée. — Je n’ai aucun guardian proche et donc pas de dot. — Ton père ne t’a pas laissé quelques biens ? — Je ne l’ai pas connu. Ma mère a dû m’élever toute seule. Je l’aide à tisser des étoffes de couleur. Nous vivons à deux dans une petite pièce que nous louons à… à un marchand. Nausicaa détourne los angeles tête à l. a. fin de sa word comme si los angeles honte los angeles submergeait. — Il n’y a aucune bassesse à vivre dans los angeles pauvreté, dis-je. — Dans mon cas, le prix du loyer n’a fait que m’avilir chaque jour davantage, me répond Nausicaa. Je ne comprends que trop bien le prix de ce loyer pratiqué par le marchand. — Entrons ! ordonné-je. Il y air of mystery toujours de l. a. position pour toi. Nous pénétrons dans notre shelter pour los angeles nuit. Nous y trouvons des couronnes de fleurs sans doute destinées à air purifier notre sommeil. Il y a de los angeles position pour deux personnes, mais en nous serrant un peu nous parvenons à nous loger, Épaphrodite au milieu. Vêtues du modeste péplos blanc mis à notre disposition, à même le sol, nous sommes bien aises de nous tenir chaud serrées entre nous. — Quel âge as-tu Nausicaa ? continué-je dans l. a. pénombre. — grab ans. J’essaie de l’imaginer vivant avec sa mère à confectionner des tissus. los angeles réserve de cette fille me touche. J’aimerais lui venir en aide. — Où ta mère vend-elle ses étoffes ? — Au pied de l’Acropole. Elle tient une petite échoppe près d’un sculpteur. — Ce sculpteur ne s’appellerait-il pas Phidias ? — Si… — Et ta mère vend de longues pièces de tissu. — Oui, c’est moi qui les tisse. Ils ne coûtent pas très cher. remark sais-tu cela ? C’est donc los angeles mère de Nausicaa qui m’a vendu le morceau de tissu laissé chez Phidias. D’une certaine façon elle et sa fille ont participé à mon amour avec Périclès. D’aucuns diraient que l. a. retrouver ici est un signe des dieux. Je m’endors sans réponse sur ces pensées réconfortantes. Durant mon sommeil, je revois les processions auxquelles j’ai helpé durant l’après-midi, mais cette fois, au lieu d’acteurs, de prêtres et de prêtresses, les dieux me semblent si réels que je pourrais les toucher du doigt. Je me souviens de Déméter qui retrouve Perséphone dans le royaume des morts. Celle-ci donne l. a. major à sa mère sans lâcher de l’autre Hadès, son époux. Soudain, j’ai une révélation : Perséphone représente l’être humain. Elle est los angeles fille de Zeus, l. a. vie et elle épouse los angeles mort, Hadès. l. a. vie et l. a. mort ne sont que des étapes de l. a. vie de l’être humain. Tout comme le blé qui germe, forme des épis et retourne à l. a. terre pour germer à nouveau, Perséphone half dans le royaume souterrain pour retrouver son mari, puis revient à los angeles vie sous les rayons du soleil. l. a. vie et l. a. mort sont étroitement liées, il ne sert à rien de les craindre.

Download PDF sample

Rated 4.74 of 5 – based on 25 votes